Le sous-sol landais

Le sous-sol landais
L'histoire du Bassin aquitain est celle d'un comblement relativement complexe.


L'histoire du Bassin aquitain est celle d'un comblement relativement complexe. qui se développe tout au long du Cénozoïque. Il est à noter que l'essentiel des matériaux déposés sont très majoritairement issus du massif pyrénéen. Les dernières formations se mettent en place au cours de l’Holocène et vont directement conditionner la morphologie du littoral actuel.
Séquences géologiques

Un ensemble de cinq séquences sédimentaires distinctes est représenté sur l’ensemble de la région. Si elles se superposent toutes, la totalité de la colonne lithologique n’y est pas représentée dans son intégralité. Il faut donc procéder à plusieurs remontages pour parvenir à sa lecture intégrale et restituer la chronologie des différents dépôts. Chacune de ces différentes séquences s’amorce par la mise en place de graviers à matrice argileuse et de sables grossiers, puis évolue vers des sables argileux, et s’achève par des dépôts plus fins tels les argiles à lignites. Ainsi, de la base au sommet, de la séquence la plus ancienne à la plus récente, on distingue :

  • La formation d’Arengosse
  • La formation d’Onesse
  • La formation de Belin
  • La formation de Castets
  • La formation du Sable des Landes

Cette dernière formation forme un revêtement affleurant sur une majeure partie du plateau aquitain, généralement sur une épaisseur de 2 à 5 mètres, mais peut dépasser la dizaine de mètres lors du comblement de dépressions. Il est constitué de sables issus essentiellement de la remobilisation de la formation de Castets à la fin du Quaternaire. Une podzolisation se développe souvent à leur sommet, parfois accompagnée d'une couche aliotique plus ou moins grésifiée.

L'exposition virtuelle - Capsciences