L'Estey du Large : un site du deuxième âge du Fer

L'Estey du Large : un site du deuxième âge du Fer
L'Estey du large : un site du deuxième âge du fer

Le site de l’Estey du Large du deuxième âge du Fer

Le site de l'Estey du large est installé sur une avancée déterminant un resserrement de la vallée qui, à cet endroit, n'excède pas 150 mètres de largeur. La partie haute et plane de cet espace se situe à 7 mètres de profondeur moyenne. Une pente d'environ 10% permet d'atteindre le lit de la rivière en contrebas.

Une enceinte palissadée, de l'habitat, des attestation d'activités métallurgiques

Le site de l'Estey du large présente une enceinte palissadée délimitant un vaste espace elliptique de plus de 3000 m2. Une forte concentration de troncs couchés, ordonnés peut être constatée sur toute la périphérie du site, constituant une assise solide pour les deux rangées de pieux qui constituent la double palissade qui protégeait l'habitat. Il semble que le cloisonnement ait été constitué par une superposition de planches disposées de chant et prenant appui sur les pieux.

C’est au niveau de cette enceinte que l’on relève les indices qui laissent supposer que les habitations ont pu être intégrées à cet ouvrage de défense.

Le mobilier céramique caractéristique de la fin de l'âge du Fer est abondant. Les objets métalliques sont rares. Une douzaine de fibules à ressort ont été mises au jour ainsi que deux monnaies gauloises du milieu du 1er siècle avant J.-C..

Des scories métalliques ont été relevées en abondance. Des études récentes montrent que des activités métallurgiques de production d'objets et de traitement du minerai de fer, de sa réduction à partir d'un minerai de provenance local (fer des marais) et son affinage au forgeage d'outils.

Les travaux de recherches (prospections, sondages et fouilles) sur le site de l'Estey du large ont pris fin en 1990.

Pour aller plus loin